Results for "NON"

November 04, 2016 - No Comments!

Projection de NON à la soirée KUR!

KUR2016 NON

En attendant la possibilité de vous en dire plus sur les nouveaux projets en cours,
voici une petite nouvelle sympathique:  NON sera diffusé samedi prochain 26 novembre
à Fontainemelon ( NE) à l’occasion de la soirée KUR, organisée par le collectif Clifton films.
L’occasion de voir le film sur grand écran et de découvrir d’autres films de réalisateurs neuchâtelois!

January 06, 2016 - No Comments!

NON en intégralité

En ces temps de féminisme obligatoire ( entre les bandes à agression sexuelle en Allemagne, les sexistes de la BD, ou encore les remarques hallucinantes alors qu’on danse tranquillement entre copines), je mets aujourd’hui en ligne en intégralité NON , mon court métrage réalisé en 2013,  basé sur ce que des femmes de mon entourage entendaient deci-delà en tant que femmes…  (à partager sans modération, car il semblerait que le respect le plus simple à tendance à s’étioler dans ces temps troublés….)

 

November 16, 2013 - No Comments!

NON en ouverture de la Nuit du Court

projNON

Bonne surprise pour NON, qui a eu l’occasion, grâce à la sélection de SwissFilms et à la générosité de Cinépel ( normalisation DCP oblige), d’être projeté comme film d’ouverture de la Nuit du Court Métrage, samedi 16 novembre au cinéma Studio à Neuchâtel.

Une salle comble, de beaux films originaux et prenants, un public attentif, des applaudissements, des frissons et des rires…. Une belle soirée de Cinéma. Merci la Nuit du Court!

salle studio

February 02, 2013 - No Comments!

Première de NON

Dans la neige et le froid, des dizaines de courageux ont bravé les intempéries pour venir à l’ABC voir les films des réalisateurs et réalisatrices neuchâtelois/es qui présentaient durant tout le week-end leurs derniers films au festival BiBi.

Une intéressante sélection, dans laquelle se trouvait NON, projeté en public pour la première fois. Toujours un sentiment de stress et d’attente, face aux critiques… Non a été bien accueilli et m’a fait la surprise de provoquer beaucoup de débat au sein de mes contemporains, hommes ou femmes, qui semblent se reconnaitre dans les questions soulevées par le film. Un débat parfois vif qui remet en avant les attentes différentes entre hommes et femmes, les clichés et les instincts, les pertes de repères et les blessures, mais avant tout le fait que nous devons tous inventer notre chemin affectif  qui ne peut plus se contenter des références antérieures…

Invitée à participer à une table ronde sur les premiers films, avec d’autres réalisateurs neuchâtelois, cela a été l’occasion de parler de la différence entre l’image du métier tel qu’on l’imagine avant de l’exercer et la réalité bien différente une fois son diplôme d’école de cinéma en poche.

Beaucoup de questions du public, des réponses des uns et des autres intéressantes et constructives. Un beau moment.

Quelques jours plus tard, Non faisait partie des films retenus pour une seconde diffusion à la Case  à Choc de Neuchâtel dans le cadre d’une séance Cinéma minimum, mis en place par Delphine Jeanneret. L’occasion de présenter ces courts métrages de “ la relève” aux policitiens locaux et au public neuchâtelois curieux de découvrir ce qui se réalise localement et parfois dépasse largement les frontières…

January 12, 2013 - No Comments!

NON bientôt visible

NONAFFICHEDEFlight

Bonjour à tous, en ce début d’année chargée, j’ai le grand  plaisir de vous présenter l’affiche du petit dernier:  NON, qui vient d’être finalisé…

Ce court métrage autoproduit et réalisé avec la complicité de la comédienne Fanny de Donceel, du chef opérateur Cédric Ascencio, de la monteuse Marguerite Smith ainsi que quelques autres fidèles qui ont tous donné un peu de leur temps et de leur talent pour permettre à cette petite idée de prendre corps… UN IMMENSE MERCI A TOUS!!!! Ca a été un petit bonheur de tous vous avoir ne serait-ce que quelques minutes dans l’aventure… Qui on l’espère ne fait que commencer…

Pour les curieux, NON sera présenté en avant première lors du BiBi festival de la Chaux-de-Fonds qui aura lieu du 1er au 3 février prochain au cinéma ABC…

February 22, 2011 - No Comments!

NON en montage

NON04

Le vent de liberté de la fiction qui m’a soufflé les images de « NON » durant le tournage de cet été, est entré en salle de montage!!

Ce petit essais tourné  » à l’arrache » cet été grâce à un chef op investi( Cédric Ascencio) et une comédienne motivée ( Fanny de Donceel), quelques amis pour donner un coup de pouce et quelques jolis hasards météorologiques, prend gentiment forme entre les mains et les cerveaux concentrés d’une monteuse attentive (Marguerite Smith) et d’une réalisatrice  se sentant inspirée…

Les images se croisent, s’assemblent jour à après jour, n’attendant que les phrases fortes envoyées par des dizaines de femmes de tous âges, pour prendre tout son sens… Un puzzle image et son pour trouver ou perdre son chemin dans les méandres des questions féminines d’aujourd’hui…

à suivre…

February 23, 2022 - No Comments!

LE PROCES

 

LE PROCES_site orane

On y est presque! Plus que quelques jours de répétitions avant la première du PROCES!!!

Mais qu’est-ce que ce projet sans caméra ni banc de montage?

Né en 2020 à l’initiative de Raphaël Tschudi, Le Procès est un parcours théatral historique en vieille ville de Neuchâtel.

C’est en pleine pandémie, que Raphaël Tschudi a eu l’idée de lancer une visite historique théâtrale sur la colline du château et de la collégiale de Neuchâtel. Une manière vivante de découvrir notre patrimoine et notre histoire, tout en pérennisant des emplois pour les actrices et acteurs culturels locaux. Collaborant régulièrement ensemble et étant complémentaires dans nos différents domaines ( l’écriture et la recherche documentaire d’un côté,  l’interprétation et la production culturelle de l’autre), c’est donc assez naturellement  que  La Cie Le Préfixe & Les Regardiens se sont donc mis au travail. Faire découvrir l’histoire de manière vivante, oui, mais quelle partie?  C’est alors qu’ont surgi deux événements qui ont radicalement pointé du doigt la Révolution de 1848: la prise du Capitole par les supporters de Trump et autres complotistes Quanon et l’arrosage de peinture rouge de la statue de David de Pury (lors des manifestations black lives matter).

 

5ff6e1b426000076500c6824

(AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

2_David_de_Pury_statue_neucha__tel_peinture_rouge

 © Sophie Winteler – www.arcinfo.ch

L’une violait symboliquement la Démocratie, l’autre remettait en question les valeurs d’une société construite sur l’exploitation d’autres peuples et l’extraction de richesses à l’autre bout du monde. Les débats étaient vifs: fallait il déboulonner la statue? Expliquer la chose? remettre dans le contexte de l’époque? La Ville de Neuchâtel et le MAHN  ( musée d’art et d’histoire) ont pris la question très au sérieux et, de concert avec les personnes concernées directement par cette remise en question, ont trouvé des solutions pour assumer ce passé peu glorieux. Désormais la question du commerce triangulaire est intégrée à l’exposition permanente du  MAHN. Une réponse intelligente et constructive à l’inverse de la cancel culture, qui tend à faire du révisionnisme pour éviter de blesser différentes sensibilités.

De même, au lieu de juger les “complotistes de Trump” comme des fous, peut être est-il plus dans l’intérêt général de se poser la question de savoir comment et pourquoi cela est arrivé. Les débats violents concernant la vaccination au Covid19, ont démontré que cela ne concerne pas qu’une poignée d’hommes blancs américains, mais que le doute et la remise en question de nos valeurs actuelles et de nos institutions est bien plus largement partagée. Et la crise environnementale qui arrive ne va qu’exacerber ces sentiments.

Aussi, dans une période aussi troublée, était-il intéressant de se poser la question: mais d’où viennent ces valeurs aujourd’hui remises en question ? La Démocratie arrive-t-elle à ses limites? Ou doit-elle s’ajuster à une époque où la transparence et la communication apportent, pour le meilleur comme pour le pire, de nouvelles donnes ? Et si nous mettions la question sur la table?

C’est ainsi qu’est né l’idée du PROCES. Il s’agit non pas ( uniquement) de présenter des faits historiques, mais d’inclure le public dans une réflexion sur l’histoire et les valeurs qu’elle transporte, transforme, perpétue. La Révolution de 1848 est un moment charnière dans notre histoire locale, suisse et Européenne, mais surtout un gigantesque changement de mentalité dans la société.

L’idée a donc été de faire raconter cette révolution et ces changements de valeurs par deux personnages au point de vue opposés: un républicain démocrate et une royaliste attachée aux valeurs de l’ancien régime. Une immersion interactive dans lequel le public est impliqué directement, pour mieux comprendre les conditionnement politiques, rhétoriques et moraux qui influencent nos décisions. Une pièce de théâtre oui, mais surtout un outil pédagogique vivant et complémentaire pour toutes celles et ceux qui s’intéressent à cette époque et donc à la nôtre…

Car, comme dit l’adage africain:” Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens”

Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont cru au projet et nous ont soutenus dans cette démarche et à l’équipe créative magnifique qui lui a donné vie!

Le Procès aura donc lieu tous les week-ends-ends de mars à 14h à l’esplanade de la collégiale ( à l’angle sud ouest)du parvis, face à la Tour des prisons). 

 

 

 

Réservations sur leproces.ch

ou directement au bureau de  l’office du tourisme

 

LE PROCES

Avec : Carine Martin et Gilles Tschudi
Mise-en-Scène : Raphaël Tschudi
Texte et recherche historique : Orane Burri
Costumes : Hervé Broillet
Maquillage et Coiffure : Noelia Dejesus
Photo : Samuel Monot
Graphisme : Les Regardiens
Consultant Historique: Olivier Silberstein SHAN
Consultante adaptation théâtre de rue : Jennifer Wesse CCHAR

October 26, 2021 - No Comments!

TABOU en festival sur grand écran le 7 novembre 2021

TABOU full

 

Plus de 10 ans après sa sortie,  et 20 ans après la mort de Thomas, TABOU est toujours prégnant d’actualité. Les temps ont changés, les réseaux sociaux, les smartphones, même la 3G n’existaient pas encore à l’époque du film. Le cyberharcèlement, l’anxiété climatique, le covid-19 et ses confinements non plus…  Les tours du Wallstreet Center étaient encore debout, le changement climatique était un concept éloigné et nié, les complots de tous bords se limitaient à des cercles sans grande caisse de résonance, on s’envoyait des fax… On était encore au 20ème siècle. Un autre monde. Mais les questions et les doutes légitimes sur le sens de la vie sont intemporels… et le précieux témoignage de Thomas permet toujours aujourd’hui de briser ce TABOU qui effraie tant.

TABOU sera donc projeté le dimanche 7 novembre dans le cadre de l’excellent et courageux festival Toussaints de Lausanne qui aborde la thématique absolument essentielle à discuter: le suicide des jeunes. Une occasion rare de voir le film sur grand écran. Conférences, discussions, témoignages, films, rencontres… Il est temps de (re)mettre la question sur la table et d’en parler ouvertement à la génération des jeunes qui s’est retrouvée particulièrement malmenée par la crise sanitaire. Bravo à toute l’équipe du festival de prendre cette problématique à bras le corps. En ces temps covidiens, il est plus qu’urgent d’ouvrir le dialogue, de partager, d’écouter et de prendre au sérieux les mal êtres des jeunes.

Pour voir le programme c’est par ici: https://toussaints-festival.ch

Capture d’écran 2021-10-26 à 10.02.28

September 22, 2021 - No Comments!

40 ans de Nature: effet miroir

PDG_maison nature1

Le week-end dernier, j’étais invitée à venir présenter Le Prix du Gaz-une résistance citoyenne lors de la fête des 40 ans de la Maison de la Nature à Champ-du-Moulin. Ce fut un moment magique, de pouvoir présenter le combat qui a sauvé l’Areuse, au coeur de ses gorges. (Qui plus est dans la salle de balle Belle Epoque du fameux Hôtel de la Truite, nouvellement restaurée). Un effet miroir étonnant, le public retrouvant les mêmes paysages en sortant de la salle de projection, pouvait alors totalement se projeter ” dans” la réalité du film. Un effet qui a permis ensuite d’aborder la question toujours essentielle et urgente de protection de nos eaux potables, malheureusement toujours malmenées.

Un grand Merci à Pronatura et à l’Association de la Maison de la Nature pour cette jolie rencontre avec son public, venu nombreux découvrir le film malgré le soleil éblouissant.

 

PDG_maison nature3 PDG_maison nature2PDG_maison nature4

July 22, 2021 - No Comments!

2ème film suisse le plus vu en Suisse Romande au premier semestre 2021!