Results for "NON"

November 04, 2016 - No Comments!

Projection de NON à la soirée KUR!

KUR2016 NON

En attendant la possibilité de vous en dire plus sur les nouveaux projets en cours,
voici une petite nouvelle sympathique:  NON sera diffusé samedi prochain 26 novembre
à Fontainemelon ( NE) à l’occasion de la soirée KUR, organisée par le collectif Clifton films.
L’occasion de voir le film sur grand écran et de découvrir d’autres films de réalisateurs neuchâtelois!

January 06, 2016 - No Comments!

NON en intégralité

En ces temps de féminisme obligatoire ( entre les bandes à agression sexuelle en Allemagne, les sexistes de la BD, ou encore les remarques hallucinantes alors qu’on danse tranquillement entre copines), je mets aujourd’hui en ligne en intégralité NON , mon court métrage réalisé en 2013,  basé sur ce que des femmes de mon entourage entendaient deci-delà en tant que femmes…  (à partager sans modération, car il semblerait que le respect le plus simple à tendance à s’étioler dans ces temps troublés….)

 

November 16, 2013 - No Comments!

NON en ouverture de la Nuit du Court

projNON

Bonne surprise pour NON, qui a eu l’occasion, grâce à la sélection de SwissFilms et à la générosité de Cinépel ( normalisation DCP oblige), d’être projeté comme film d’ouverture de la Nuit du Court Métrage, samedi 16 novembre au cinéma Studio à Neuchâtel.

Une salle comble, de beaux films originaux et prenants, un public attentif, des applaudissements, des frissons et des rires…. Une belle soirée de Cinéma. Merci la Nuit du Court!

salle studio

February 02, 2013 - No Comments!

Première de NON

Dans la neige et le froid, des dizaines de courageux ont bravé les intempéries pour venir à l’ABC voir les films des réalisateurs et réalisatrices neuchâtelois/es qui présentaient durant tout le week-end leurs derniers films au festival BiBi.

Une intéressante sélection, dans laquelle se trouvait NON, projeté en public pour la première fois. Toujours un sentiment de stress et d’attente, face aux critiques… Non a été bien accueilli et m’a fait la surprise de provoquer beaucoup de débat au sein de mes contemporains, hommes ou femmes, qui semblent se reconnaitre dans les questions soulevées par le film. Un débat parfois vif qui remet en avant les attentes différentes entre hommes et femmes, les clichés et les instincts, les pertes de repères et les blessures, mais avant tout le fait que nous devons tous inventer notre chemin affectif  qui ne peut plus se contenter des références antérieures…

Invitée à participer à une table ronde sur les premiers films, avec d’autres réalisateurs neuchâtelois, cela a été l’occasion de parler de la différence entre l’image du métier tel qu’on l’imagine avant de l’exercer et la réalité bien différente une fois son diplôme d’école de cinéma en poche.

Beaucoup de questions du public, des réponses des uns et des autres intéressantes et constructives. Un beau moment.

Quelques jours plus tard, Non faisait partie des films retenus pour une seconde diffusion à la Case  à Choc de Neuchâtel dans le cadre d’une séance Cinéma minimum, mis en place par Delphine Jeanneret. L’occasion de présenter ces courts métrages de “ la relève” aux policitiens locaux et au public neuchâtelois curieux de découvrir ce qui se réalise localement et parfois dépasse largement les frontières…

January 12, 2013 - No Comments!

NON bientôt visible

NONAFFICHEDEFlight

Bonjour à tous, en ce début d’année chargée, j’ai le grand  plaisir de vous présenter l’affiche du petit dernier:  NON, qui vient d’être finalisé…

Ce court métrage autoproduit et réalisé avec la complicité de la comédienne Fanny de Donceel, du chef opérateur Cédric Ascencio, de la monteuse Marguerite Smith ainsi que quelques autres fidèles qui ont tous donné un peu de leur temps et de leur talent pour permettre à cette petite idée de prendre corps… UN IMMENSE MERCI A TOUS!!!! Ca a été un petit bonheur de tous vous avoir ne serait-ce que quelques minutes dans l’aventure… Qui on l’espère ne fait que commencer…

Pour les curieux, NON sera présenté en avant première lors du BiBi festival de la Chaux-de-Fonds qui aura lieu du 1er au 3 février prochain au cinéma ABC…

February 22, 2011 - No Comments!

NON en montage

NON04

Le vent de liberté de la fiction qui m’a soufflé les images de « NON » durant le tournage de cet été, est entré en salle de montage!!

Ce petit essais tourné  » à l’arrache » cet été grâce à un chef op investi( Cédric Ascencio) et une comédienne motivée ( Fanny de Donceel), quelques amis pour donner un coup de pouce et quelques jolis hasards météorologiques, prend gentiment forme entre les mains et les cerveaux concentrés d’une monteuse attentive (Marguerite Smith) et d’une réalisatrice  se sentant inspirée…

Les images se croisent, s’assemblent jour à après jour, n’attendant que les phrases fortes envoyées par des dizaines de femmes de tous âges, pour prendre tout son sens… Un puzzle image et son pour trouver ou perdre son chemin dans les méandres des questions féminines d’aujourd’hui…

à suivre…

January 31, 2018 - No Comments!

C’est beau…

6T5A2355 6T5A2382 6T5A2363 6T5A2374

…de se battre pour le droit à l’information pour tous…

C’est triste de devoir en arriver là dans un pays comme le nôtre,

mais nous n’avons pas le choix si nous ne voulons pas vivre

dans un territoire qui ne soit plus qu’un marché

rempli de consommateurs désinformés…

“On reconnait le bonheur au bruit qu’il fait en partant” paraît-il…

Ne laissons pas partir notre démocratie…

NON à NoBillag!

 

Manifestation contre l’initiative No Billag, mardi 29 janvier 2018 à Berne.

January 24, 2018 - No Comments!

de l’engagement…

non no billag

” Si on ne se bat pas, on est de toute façon vaincu.
Notre devoir c’est de nous battre”

Cette phrase, entendue lors du tournage du projet “le prix du gaz”, qui relate le combat entre des citoyens neuchâtelois et des promoteurs gaziers, tourne en boucle dans ma tête depuis des semaines… Peut-être parce que les rush arrivent sur la table de montage, mais pas seulement…

S’engager face aux attaques de ses valeurs, c’est prendre du temps pour les défendre… C’est donner de soi, chacun à son échelle. C’est pouvoir dire, quoi qu’il arrive: je me suis battue, j’ai tout donné, je ne suis pas restée passive. C’est amener sa petite pierre à l’édifice, chacun à son échelle, avec ses moyens…

Chez les Regardiens, au mois de janvier 2018, ça sera quelques traits sur papier et plusieurs jours de post-production, pour tenter d’illustrer et d’expliquer l’enjeu immense caché derrière l’initiative NoBillag… et chez vous?

 

January 17, 2018 - No Comments!

Resistance!

les regardiensv no billag

Alors qu’en Suisse le débat fait rage pour la sauvegarde de notre Bien Commun Audiovisuel attaquée par l’initiative #NoBillag, Les Regardiens s’engagent contre cette destruction de notre culture et de notre patrimoine commun.

Cette initiative propose de stopper et d’interdire définitivement tout service public audiovisuel. Cela veut dire arrêter net au premier janvier 2019 plus de 60 chaînes de radio et télévisions en Suisse qui n’auront pas de quoi survivre économiquement sans la redevance publique !!! Plus de 13500 emplois directs sont en jeu, sans compter tous les emplois indirects liés au médias de notre pays. Mais le problème va bien au-delà de ces emplois et des structures radio et télévision.

En effet, le pot commun provenant de la redevance audiovisuelle est la seule garantie de garder des points de vue locaux, suisses, forts et INDEPENDANTS! ( indépendants financièrement, mais également au niveau de ses points de vues. L’Etat n’ayant aucune ingérence dans les médias de service public de la SSR de part le système de collecte via un organisme indépendant (actuellement Billag, mais qui sera remplacé par Serafe). La redevance provenant d’un pot commun à tous les Suisses, elle est protégée de facto d’une mainmise trop importante d’investisseurs privés ou d’annonceurs tentés d’influencer les programmes.

L’initiative No Billag, propose de CHANGER LA CONSTITUTION SUISSE pour INTERDIRE toute redevance audiovisuelle par taxe ou impôt et supprime l’article obligeant les télévisions à fournir à tous un service public de qualité quelque soit le territoire suisse de diffusion!  (rappelons au passage que la Suisse compte pas moins de 4 langues nationales qui sont toutes, aujourd’hui, représentées par nos médias de service public).

En clair, ce que propose #NoBillag, c’est de détruire l’outil que les Suisses ont collectivement construit et alimenté depuis des années pour se raconter librement, afin de le vendre aux plus offrants (qui n’auront PLUS DE MISSION DE SERVICE PUBLIC!). Bonjour les fake news, la pub à foison toute les 10 minutes et les chaînes de programmes inutiles et peu chers comme les talkshows au contenu façon Hanouna! Ou pire, les programmes de propagande des partis X ou Y, les émissions de consommateurs sponsorisées par des marques intéressées… Bref, des points de vue biaisés dans l’intérêt des diffuseurs.
Est-ce vraiment imaginable de garder une démocratie directe dans ces conditions? De garantir un accès informatif neutre et culturel de qualité à tous ? NON.

On peut remettre en question la manière dont la redevance est prélevée, son montant, sa distribution, car tout n’est jamais idéal. Mais ne détruisons pas l’outil qui nous permet de nous raconter tous ensemble, sous l’influence fallacieuse de quelques ultra-libéraux intéressés à détruire notre Bien Commun à toutes et tous sous prétexte de ne payer que ce que l’on consomme.

Car, même sans télévision nous profitons toutes et tous au quotidien de l’influence de médias indépendants et neutres. Ceux qui nous informe de ce qui se passe chez nous et ailleurs chaque jour en 4 langues et ce, quelque soit notre lieu de vie en garantissant des informations neutres pour prendre nos décisions de vote, par exemple. Sans notre audiovisuel commun, il ne resterait que les chaînes privées ( sport et séries),  la presse écrite (malheureusement de plus en plus moribonde ou fusionnée dans de grands groupes ravis d’exercer leur influence, comme par exemple Christophe Blocher, qui a mis la main sur 25 journaux gratuits en Suisse-Allemande) ou Internet (la reine des fake news et autres théories du complot, alimentées par des pseudo sites journalistiques et des bloggers qui n’ont, contrairement aux journalistes, aucune formation journalistique qui présuppose de vérifier ses sources et de justifier ses informations) pour nous renseigner sur le monde. Mais surtout, nous n’aurions plus les moyens de donner notre avis, notre opinion, de débattre publiquement les questions posées par les votations: nous n’aurions plus les moyens de construire ensemble notre pays.

Une démocratie directe comme la Suisse ne peut se permettre de vendre au plus offrant son image, ses points de vue et son histoire ( la SSR gère la quasi totalité de nos archives télévisuelles)… sans risquer de perdre sa démocratie. C’est pour cela qu’il est essentiel de refuser cette initiative et de voter NON le 4 mars prochain.

N’oublions pas les mots de Tim Cook, patron d’Apple…

“Quand c’est gratuit, c’est vous le produit”

 

Pour en savoir plus: https://non-nobillag.ch